Les chiffres clés de la cécité

L'ensemble des données épidémiologiques disponibles montre que la prévalence de la déficience visuelle augmente de façon très importante avec l'âge au-delà de soixante ans. En effet, avec l'augmentation de l'espérance de vie et le vieillissement de la population, l'Organisation Mondiale de la Santé prévoit un doublement du nombre de déficients visuels dans les vingt-cinq prochaines années.

En France, selon l’INSEE (1)

  •  France métropolitaine, environ 1 700 000 personnes seraient déficientes visuelles (soit 2,9 % de la population) (1).
  • Parmi ces déficients visuels, 207 000 seraient aveugles ou malvoyants profonds, c’est à dire aveugles ou ayant une vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes, parmi lesquels 61 000 seraient aveugles complets.
  • 932 000 seraient malvoyants moyens avec une incapacité visuelle sévère en vision de loin (beaucoup de difficultés ou incapacité à reconnaître un visage à quatre mètres) ou en vision de près (beaucoup de difficultés ou incapacité à lire, écrire ou dessiner).
  • Enfin, un peu plus de 560 000 déficients visuels seraient malvoyants légers, avec une déficience visuelle mais sans incapacité visuelle sévère déclarée en vision de loin ou de près.

En savoir plus sur la déficience visuelle ?

Les incidences du handicap visuel

Les troubles de la vision peuvent engendrer un cercle vicieux : perte d’autonomie, fragilisation du lien social et, in fine, isolement.